Carnet de voyage
       

Voyage naturaliste en Abyssinie (Ethiopie 2007)

Commentaires (0)

Livre conseillé

Ce circuit naturaliste de deux semaines en Ethiopie avait pour objectif principal l'observation des animaux et notamment des oiseaux. Nous avons pour cela visité le secteur de Debre Libanos, les lacs de la vallée du rift, le parc d'Awash et les hauts plateaux du parc de Bale. Pour les oiseaux, j'ai utilisé le guide d'identification suivant : Field guide to the birds of east Africa de Terry Stevenson et John Fanshawe (éditions T & AD Poyser). Il est magnifiquement illustré et présente 90% de l'avifaune d'Ethiopie mais ne présente pas les endémiques du pays. A ce jour, il n'existe pas de guide traitant de l'Ethiopie. Pour les mammifères, j'ai eu recours au guide des mammifères d'Afrique de Jonathan Kingdon (éditions Delachaux et Niestlé).

 

Le 15 octobre

Décolage matinal de Paris pour Francfort où l'ensemble du groupe se retrouve. Nous sommes 12, plus l'accompagnateur ornithologue. Nous prenons le vol pour Addis Abeba où nous atterissons en début de soirée après une longue escale à Khartoum, retadrdés par les formalités douanières des personnes descendant au Soudan. Après nous être acquittés du visa d'entrée (20 USD) et avoir récupéré tous les bagages, le minibus nous emmène au Ghion Hotel où nous passons la nuit.

 

Le 16 octobre

Nous rencontrons notre guide ornithologue local, Negussie et nous effectuons un départ matinal en direction de Debre Libanos au nord d'Addis Abeba. Nous traversons les plaines Suluta, de hauts plateaux voués à la culture et l'élevage. Nous faisons plusieurs haltes pour observer les oiseaux. Pigeon roussard (Columba guinea), Moineau de Swainson (Passer swainsonii), Milan noir (Milvus migrans), Hirondelle rustique (Hirundo rustica), Tourterelle à poitrine rose (Streptopelia lugens) font partie des espèces les plus communes dans le pays.

 

Cochevis de Thékla (Galerida theklae), Traquet à poitrine rousse (Oenanthe bottae), Merle litsipsirupa (Psophocichla litsipsirupa), Traquet isabelle (Oenanthe isabellina), Pie-grièche fiscale (Lanius collaris), Serin à trois raies (Serinus tristriatus), Traquet afroalpin (Pinarochroa sordida), Corneille du Cap (Corvus capensis), Corbeau pie (Corvus albus) sont communs le long de la route. Parmi les troupeaux, Héron gardeboeufs (Bubulcus ibis) et quelques Piqueboeuf à bec rouge (Buphagus erythrorhynchus) se nourrissent.

 

Les premiers endémiques sont observés : Ibis caronculé (Bostrychia carunculata), Corbeau corbivau (Corvus crassirostris), Serin à tête noire (Serinus nigriceps), Pigeon à collier blanc (Columba albitorques), Cisticole d'Ethiopie (Cisticola lugubris).

 

Sur une petite mare à la sortie d'un village, nous notons un Gravelot à triple collier (Charadrius tricollaris) avec des jeunes, un Chevalier guignette (Actitis hypoleucos), des Ombrette africaine (Scopus umbretta), un Vautour à tête blanche (Trigonoceps occipitalis).

 

Nous nous arrêtons pour le pique nique sur une colline au bord du marais de Debra Tsighe, un excellent endroit pour photographier les rapaces qui passent devant nous : Vautour charognard (Necrosyrtes monachus), Vautour oricou (Torgos tracheliotus), Vautour africain (Gyps africanus), Milan noir (Milvus migrans), Faucon de Cuvier (Falco cuvieri).

 

Dans les marais, nous notons un autre endémique, l'Ouette à ailes bleues (Cyanochen cyanopterus), accompagnée d'Ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiacus), Foulque caronculée (Fulica cristata), Echasse blanche (Himantopus himantopus), Vanneau éperonné (Vanellus spinosus), Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), Bergeronnette printanière (Motacilla flava).

 

Parmi les moins communs, un Elanion blac (Elanus caeruleus), quelques Buse augure (Buteo augur), Aigle ravisseur (Aquila rapax) et Aigle des steppes (Aquila nipalensis) dont un termine son repas dans un champs, 2 Faucon lanier (Falco biarmicus), quelques Chevalier cul-blanc (Tringa ochropus), un Pipit à gorge rousse (Anthus cervinus), 2 Bulbul des jardins (Pycnonotus barbatus), des Merle abyssinien (Turdus abyssinicus), 2 Gobemouche sombre (Muscicapa adusta), 2 Souimanga tacazze (Nectarinia tacazze), 2 Choucador à oreillons bleus (Lamprotornis chalybaeus), quelques Euplecte à croupion jaune (Euplectes capensis).

 

Dans l’après-midi, observations à partir des gorges, légèrement à l’est de la jonction de Debre Libanos. Les rapaces sont nombreux, notamment un Aigle de Verreaux (Aquila verreauxii), 2 Gypaète barbu (Gypaetus barbatus), 1 Faucon pèlerin (Falco peregrinus), des Vautour de Rüppell (Gyps rueppellii), 5 Vautour percnoptère (Neophron percnopterus).

 

Ils sont accompagnés dans les airs par les Martinet du Nyanza (Apus niansae), Guêpier d'Europe (Merops apiaster), Hirondelle isabelline (Ptyonoprogne fuligula), Hirondelle rousseline (Cecropis daurica), Corbeau à queue courte (Corvus rhipidurus). Dans les rochers, nous observons deux nouveaux endémiques, le Traquet de Rüppell (Myrmecocichla melaena) et un Rufipenne à bec blanc (Onychognathus albirostris), un Monticole bleu (Monticola solitarius) et un Bruant cannelle (Emberiza tahapisi).

 

Les falaises accueillent aussi un mammifère endémique, le Gélada (Theropithecus gelada), sorte de babouin essentiellement herbivore qui passe sa journée à cueillir brin par brin les feuilles de graminées dont il se nourrit. Il est grégaire et vit en groupe de plusieurs dizaines d'individus.

 

En fin de journée, nous traversons de nouveau les plaines de Suluta pour rentrer au Ghion Hotel d’Addis Abeba où nous dinons et passons la nuit.

 

 

Le 17 octobre

Les yeux ébahis, les observateurs matinaux témoignent de l’électrocution d’un Ibis caronculé (Bostrychia carunculata) dans le jardin de l’Hotel Ghion. Nous partons ensuite vers la même région de Debre Libanos pour la seconde journée consécutive. Nous effectuons peu d'arrêts en route, l'un pour voir s'envoler une Cigogne noire (Ciconia nigra) au niveau du marais où nous avions pique-niqué la veille, un autre pour une troupe d'Hirondelle à collier (Riparia cincta) qui se nourrissent au dessus d'un champs.

 

Nous commençons par des observations autour du monastère (forêt sacrée). Les premières espèces observées au abords de la forêt sont la Tourterelle à collier (Streptopelia semitorquata), le Combassou du Sénégal (Vidua chalybeata), le Tisserin baglafecht (Ploceus baglafecht) et le Serin d'Abyssinie (Serinus citrinelloides). Puis, nous découvrons de nouveaux endémiques, le Gobemouche chocolat (Melaenornis chocolatinus), le Loriot moine (Oriolus monacha), la Mésange à dos blanc (Parus leuconotus) et un Barbican barré (Lybius undatus) dont les villageois abattent l'arbre où il niche...

 

Parmi les autres espèces qui peuplent la forêt, notons le magnifique Touraco à joues blanches (Tauraco leucotis), 2 Epervier minule (Accipiter minullus) qui se cachent dans le feuillage, un discret Pigeon à masque blanc (Columba larvata), les jolis Cossyphe de Rüppell (Cossypha semirufa) et Souimanga à ventre jaune (Nectarinia venusta), les Camaroptère à tête grise (Camaroptera brachyura) aussi petits et camouflés que nos troglodytes. Un arbre accueille à lui seul Pouillot ombré (Phylloscopus umbrovirens), Cubla de Gambie (Dryoscopus gambensis) et Zostérops alticole (Zosterops poliogaster).

 

Cette balade est aussi l'occasion de croiser les Ethiopiens en visite au monastère et de profiter du magnifique paysage qui s'ouvre sur les gorges de la rivière Jemma.

 

Autour de la petite rivière qui passe à côté du monastère, nous notons une Bergeronnette à longue queue (Motacilla clara), plusieurs estrildidés viennet se baigner; Amarante du Sénégal (Lagonosticta senegala), Cordonbleu à joues rouges (Uraeginthus bengalus), Astrild à ventre jaune (Estrilda quartinia), ils sont accompagnés par un Serin strié (Serinus striolatus). Un Tchitrec d'Afrique (Terpsiphone viridis) visite les toilettes désafectées et un Gobemouche sombre (Muscicapa adusta) est posé juste au dessus de lui.

 

En nous rendant vers le lieu du pique-nique, un magnifique Euplecte veuve-noire (Euplectes ardens) en plumage nuptial se laisse admirer. Nous déjeunons à proximité des Gélada (Theropithecus gelada), les Milan noir (Milvus migrans) et Corbeau à queue courte (Corvus rhipidurus) se disputent les restes de notre repas.

 

Dans l’après-midi, balade le long des falaises en direction du pont des Portugais. Nous découvrons deux nids deVautour de Rüppell (Gyps rueppellii) et un d'Aigle de Verreaux (Aquila verreauxii). Les rapaces nous survolent; Gypaète barbu (Gypaetus barbatus), Aigle fascié (Hieraaetus spilogaster), Aigle de Verreaux (Aquila verreauxii), Vautour de Rüppell (Gyps rueppellii). Un Francolin d'Erckel (Francolinus erckelii) est observé dans les rochers avec une famille de Daman de rocher (Procavia capensis). Dans les airs, les Hirondelle isabelline (Ptyonoprogne fuligula) et Hirondelle rousseline (Cecropis daurica) sont accompagnées d'une Hirondelle hérissée (Psalidoprocne pristoptera).

 

Nous faisons une pause près du pont des portuguais pour observer dans les rochers un nouvel endémique, le Traquet demi-roux (Thamnolaea semirufa) avec des Traquet de Rüppell (Myrmecocichla melaena), Rufipenne à bec blanc (Onychognathus albirostris), un Monticole bleu (Monticola solitarius) et 2 Bruant cannelle (Emberiza tahapisi). Un inattendu Calao de Hemprich (Tockus hemprichii) vient se poser à proximité.

 

Nous nous dirigeons vers le nouveau lodge (Ethio-German Park Hotel) avec vue imprenable sur les gorges et observons 2 Cisticole robuste (Cisticola robustus) et un Coliou rayé (Colius striatus).

 

 

Puis, il est temps de rentrer à Addis Abeba. En route un Tarier d'Afrique (Saxicola torquatus) est noté. Le coucher se soleil sur les plaines de Suluta est magnifique. Nous dinons et passons notre troisième nuit au Ghion Hotel.

 

 

 

Le 18 octobre

Avant le départ, je fais un tour dans le jardin de l'hôtel où je peux observer et photographier Tourterelle à poitrine rose (Streptopelia lugens), Merle abyssinien (Turdus abyssinicus), Coliou rayé (Colius striatus), Serin à trois raies (Serinus tristriatus) et Ibis caronculé (Bostrychia carunculata), bien vivants ceux-là !!

 

Puis, nous prenons la direction du sud et entrons dans la vallée du rift, cette immense faille géologique qui s'étend du sud de la mer Rouge (au nord) au Zambèze (au sud) sur plus de 9 500 km de longueur. Nous faisons une première halte près du lac Cheleklaka. Sur la piste qui y mène, nous observons un magnifique mâle nuptial d'Euplecte franciscain (Euplectes franciscanus). Un Traquet pie (Oenanthe pleschanka), un Cordonbleu à joues rouges (Uraeginthus bengalus) mâle, un Mahali à sourcils blancs (Plocepasser mahali) et 2 Tourterelle maillée (Streptopelia senegalensis) se laissent photographier près de notre parking.

 

Nous traversons les zones cultivées pour rejoindre les rives du lac et observons en chemin des Tisserin de Rüppell (Ploceus galbula), des Travailleur à bec rouge (Quelea quelea), des Bergeronnette printanière (Motacilla flava) et 2 Serin de Reichenow (Serinus reichenowi). Une petite mare en bord de lac accueille Dendrocygne fauve (Dendrocygna bicolor), Dendrocygne veuf (Dendrocygna viduata) et 1 Dendrocygne à dos blanc (Thalassornis leuconotus) accompagnés de quelques Vanneau éperonné (Vanellus spinosus) et Foulque caronculée (Fulica cristata).

 

Sur le lac, les anatidés sont nombreux, qu'ils soient migrateurs européeens comme les Sarcelle d'été (Anas querquedula) et Canard souchet (Anas clypeata), où africains comme les Ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiacus), Oie-armée de Gambie (Plectropterus gambensis), Canard à bosse (Sarkidiornis melanotos), Canard à bec jaune (Anas undulata), Canard à bec rouge (Anas erythrorhyncha), Sarcelle hottentote (Anas hottentota), Nette brune (Netta erythrophthalma) et Erismature maccoa (Oxyura maccoa). Une superbe variété !!

 

Les limicoles ne sont pas en reste avec des Echasse blanche (Himantopus himantopus), 2 Bécassine des marais (Gallinago gallinago), 1 Chevalier sylvain (Tringa glareola), 1 Bécasseau de Temminck (Calidris temminckii) et 1 Combattant varié (Philomachus pugnax). Un Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus) survole la roselière où se nourrissent les Euplecte vorabé (Euplectes afer). Un Flamant rose (Phoenicopterus roseus) et 3 Flamant nain (Phoenicopterus minor) pataugent en bordure de lac. On peut ajouter à tous ces oiseaux d'eau un Grèbe huppé (Podiceps cristatus), quelques Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) et Grande Aigrette (Ardea alba), 1 Crabier chevelu (Ardeola ralloides).

 

Le spectacle se déroule aussi dans les airs. Une magnifique Grue couronnée (Balearica pavonina) vient nous survoler, immitée plus tard par une dizaine de Grue cendrée (Grus grus). Les Sterne hansel (Sterna nilotica) et Guifette moustac (Chlidonias hybridus) survolent sans cesse le lac à la recherche de nourriture. Des dizaines de Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) accompagnés par une Cigogne épiscopale (Ciconia episcopus) profitent des ascendances pour prendre de la hauteur. Les rapaces patrouillent également; 2 Pygargue vocifer (Haliaeetus vocifer) et 1 Busard des roseaux (Circus aeruginosus).

 

Dans l'herbe qui recouvre le chemin, nous distinguons le discret Astrild-caille à lunettes (Ortygospiza atricollis). Des Gobemouche gris (Muscicapa striata) et quelques Choucador à oreillons bleus (Lamprotornis chalybaeus) sont perchés dans les arbres.

 

Nous quittons ce magnifique site pour rejoindre un autre lac à quelques kilomètres. Il s'agit du lac Hora qui est un ancien cratère volcanique. Sur les rives, nous pouvons voir quelques Pélican gris (Pelecanus rufescens), Ombrette africaine (Scopus umbretta), Héron cendré (Ardea cinerea) et Aigrette garzette (Egretta garzetta). Dans l'eau nagent Cormoran à poitrine blanche (Phalacrocorax lucidus), Ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiacus) et Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis).

 

Deux Martin-pêcheur huppé (Alcedo cristata) posent plusieurs minutes devant nos objectifs, posés sur les roseaux ou plongeant pour capturer de petits poissons. Nous trouvons un Torcol à gorge rousse (Jynx ruficollis) sur le chemin, il est visiblement blessé et affaibli et se laisse presque capturer à la main. Des Tchitrec d'Afrique (Terpsiphone viridis) égaient le paysage de leur couleurs magnifiques.

 

En quittant le lac, nous trouvons un Gymnogène d'Afrique (Polyboroides typus) posé dans un arbre au bord de la piste. Nous reprenons la route et faisons une pause à Nazreth pour le déjeuner. Dans les jardins du restaurant, nous sommes attirés par des cris d'alerte, les oiseaux s'inquiètent de la présence d'un Grand-duc du Sahel (Bubo cinerascens) que nous finissons par trouver avec difficulté. Un si gros oiseau est néanmoins très difficile à voir lorsqu'il se camoufle dans les abres.

 

Nous repartons vers le parc d'Awash et traversons le lac Besike près de Metahara, un lac formé par à une coulée de lave récente. Nous y observons une Bergeronnette printanière (Motacilla flava) de la race feldegg, un Héron mélanocéphale (Ardea melanocephala). Sur la coulée de lave, deux petites antilopes, des Oréotrague (Oreotragus oreotragus) nous observent, immobiles.

 

Nous nous approchons du parc d'Awash et nous entrons dans la savane africaine. De nouveaux oiseaux sont vus, un Busard pâle (Circus macrourus), un Busard cendré (Circus pygargus), un Autour sombre (Melierax metabates) et un Autour à ailes grises (Melierax poliopterus). Les Guêpier d'Europe (Merops apiaster) et Guêpier écarlate (Merops nubicus) rivalisent de couleurs avec les Rollier varié (Coracias naevius) et Rollier d'Abyssinie (Coracias abyssinicus). Une Huppe fasciée (Upupa epops) et deux Calao à bec noir (Tockus nasutus) sont posés dans les acacias. Des mâles nuptiaux de Veuve de paradis (Vidua paradisaea) arborent leur plumes caudales démesurées. D'énormes criquets pélerins stationnent dans les acacias.

 

En fin d'après-midi, nous entrons dans le parc et observons les premiers mammifères; 2 Lièvre du Cap (Lepus capensis), 2 Chacal doré (Canis aureus) et 1 Gazelle de Soemmering (Gazella soemmeringi). un Francolin à cou jaune (Francolinus leucoscepus) et un groupe de Pintade de Numidie (Numida meleagris) courent devant le minibus. Nous arrivons au Kereyou Lodge Caravans où nous passons la nuit dans d'antiques caravanes américaines.

 

 

Le 19 octobre

Avant le petit-déjeuner, nous partons pour une marche d’observations autour du lieu d’hébergement. Les Mahali à sourcils blancs (Plocepasser mahali) jouent les moineaux autour du camp. Les Hirondelle rustique (Hirundo rustica) sont très nombreuses à survoler la savane, visiblement en migration active. Les pies-grièches y trouvent ici un terrain de chasse très propice et nous en observons plusieurs espèces; Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), Pie-grièche de Somalie (Lanius somalicus), Pie-grièche isabelle (Lanius isabellinus), Pie-grièche masquée (Lanius nubicus), Pie-grièche à tête rousse (Lanius senator). Elles sont accompagnées par leurs cousins Eurocéphale de Rüppell (Eurocephalus rueppelli), Tchagra à tête noire (Tchagra senegala) et Tchagra à croupion rose (Rhodophoneus cruentus). Quelques Irrisor à cimeterre (Rhinopomastus minor) passent près de nous. Un Agrobate roux (Erythropygia galactotes) se cache dans les épineux.

 

Après le petit-déjeuner, nous prenons le minibus et nous dirigeons vers la plaine d’Ilala Shala et le secteur des cascades de la rivière Awash. Une rarissime Tortue sillonnée poursuit lentement son chemin. C’est la plus grosse tortue terrestre après la Tortue géante des Galápagos et la Tortue géante des Seychelles. Parmi les rapaces, nous observons plusieurs Autour sombre (Melierax metabates) posés dans les acacias et des Busard pâle (Circus macrourus) et Busard cendré (Circus pygargus) en chasse dans la savane, 2 Elanion blac (Elanus caeruleus) et 1 Aigle botté (Hieraaetus pennatus). Un Fauconnet d'Afrique (Polihierax semitorquatus) et un Faucon ardoisé (Falco ardosiaceus) sont également vus. Les Tourterelle masquée (Oena capensis) sont très nombreuses, quelques Touraco à ventre blanc (Corythaixoides leucogaster) et un Coucal à sourcils blancs (Centropus superciliosus) les accompagnent.

 

Les couleurs éclatantes des Guêpier nain (Merops pusillus), Guêpier de Madagascar (Merops superciliosus) et Guêpier écarlate (Merops nubicus) font le bonheur de nos jumelles et de nos objectifs. Et les Rollier d'Abyssinie (Coracias abyssinicus) ne sont pas en reste, nous notons également un Rollier à longs brins (Coracias caudatus), un Rollier d'Europe (Coracias garrulus), 2 Martin-chasseur strié (Halcyon chelicuti) et quelques Huppe fasciée (Upupa epops). Nous ajoutons à liste un Pipit rousseline (Anthus campestris), de nombreux Traquet isabelle (Oenanthe isabellina), 2 Cisticole cendrée (Cisticola cinereolus), 1 Hypolaïs pâle (Hippolais pallida), des Alecto à tête blanche (Dinemellia dinemelli), quelques Drongo brillant (Dicrurus adsimilis), un groupe d'Etourneau caronculé (Creatophora cinerea) et des Tisserin roux (Ploceus rubiginosus). Un groupe d'Astrild à croupion rose (Estrilda rhodopyga) et de Amadine cou-coupé (Amadina fasciata) ont élu domicile dans des buissons au bord de la piste.

 

Côté mammifères, nous apercevons brièvement une femelle de Petit koudou (Tragelaphus imberbis), quelques Oryx beisa (Oryx beisa) et Gazelle de Soemmering (Gazella soemmeringi). Plusieurs dik-diks sont aussi notés, mais il est difficile de les identifier, nous hésitons entre Dik-dik de Gunther (Madoqua huenteri) et Dik-dik de Salt (Madoqua saltiana).

 

Nous partons pour une petite marche tout d'abord près des chutes de la rivière Awash. Le débit est encore très important à cette époque, nous sommes juste au début de la saison sèche. Nous continuons dans une zone boisée où nous observons 2 Tourtelette d'Abyssinie (Turtur abyssinicus), des Calao à bec noir (Tockus nasutus) et Calao à bec rouge (Tockus erythrorhynchus). Un très joli Martin-pêcheur pygmée (Ceyx pictus) nous laisse apercevoir ses couleur avant de disparaitre dans le couvert. Dans la canopée, nous distinguons 2 Barbican quifsobalito (Lybius guifsobalito), un Petit Indicateur (Indicator minor) et 1 Phyllolaïs à ventre fauve (Phyllolais pulchella). 2 Vervet (Cercopithecus aethiops) nous observent depuis leur perchoir. Des Choucador de Rüppell (Lamprotornis purpuropterus) et 1 Choucador superbe (Lamprotornis superbus) nous laissent admirer leur plumage métallique. Près de la rivière, un Ibis hagedash (Bostrychia hagedash) est posé sur un arbre. En repartant un Babouin doguera (Papio anubis) traverse la piste devant nous.

 

Nous retournons au camp prendre notre déjeuner sur la terrasse surplombant les gorges la rivière Awash. Un Tantale ibis (Mycteria ibis) solitaire y est vu en vol. Après les heures les plus chaudes, nous repartons dans la savane. Les nouvelles espèces observées sont 1 Bateleur des savanes (Terathopius ecaudatus), des Francolin à cou jaune (Francolinus leucoscepus), 1 Ganga à ventre brun (Pterocles exustus), 2 Outarde du Sénégal (Eupodotis senegalensis), 1 Barbican perlé (Trachyphonus margaritatus), 1 Moinelette à oreillons blancs (Eremopterix leucotis) et des Moinelette d'Oustalet (Eremopterix signatus).

 

Nous trouvons plusieurs Gazelle de Soemmering (Gazella soemmeringi), puis un gros groupe de plusieurs dizaines d'Oryx beisa (Oryx beisa). Certains sont accompagnés de Piqueboeuf à bec rouge (Buphagus erythrorhynchus). Sur les acacias sont posés plusierus vautours parmi lesquels nous identifions des Vautour africain (Gyps africanus), 1 Vautour de Rüppell (Gyps rueppellii), 1 Vautour oricou (Torgos tracheliotus) et 1 Vautour à tête blanche (Trigonoceps occipitalis).

 

Nous retrons au campement à la tombée de la nuit, un dortoir de Busard pâle (Circus macrourus) et Busard cendré (Circus pygargus) se constitue. Dans les phares du minibus s'envolent des cailles, nous pouvons identifier 1 Caille des blés (Coturnix coturnix) et quelques Caille arlequin (Coturnix delegorguei). Un Chacal à chabraque (Canis mesomelas) et des Lièvre du Cap (Lepus capensis) sont aussi vus dans la lumière des projecteurs. Nous passons la nuit dans nos caravanes au Kereyou Lodge.

 

 

Le 20 octobre

Avant le départ, un mâle nuptial de Veuve de paradis (Vidua paradisaea) me laisse photographier son beau plumage nuptial. Puis, nous partons pour Bilen Lodge (Village Ethiopia) à 75 km de Kereyou. La traversée du parc d'Awash jusqu'à la sortie nous permet d'observer quelques nouvelles espèces. Un Fauconnet d'Afrique (Polihierax semitorquatus), un Faucon crécerelle (Falco tinnunculus), 2 Outarde kori (Ardeotis kori) dont le cou dépasse à peine des hautes herbes, 1 Outarde de Hartlaub (Lissotis hartlaubii), 4 Calao à bec jaune (Tockus flavirostris), 1 Agrobate à dos roux (Erythropygia leucophrys). Les Alouette bourdonnante (Mirafra rufocinnamomea) survolent la savane de leur vol nuptial caractéristique, une Cisticole des joncs (Cisticola juncidis) les accompagne. Les Hirondelle rustique (Hirundo rustica) sont toujours aussi nombreuse, une Hirondelle de rivage (Riparia riparia) est notée en leur compagnie. Des Gazelle de Soemmering (Gazella soemmeringi) et des Oryx beisa (Oryx beisa) paturent dans les hautes herbes. Au bord de la route vers la ville d'Awash gambade un groupe de Pintade de Numidie (Numida meleagris). 2 Bucorve d'Abyssinie (Bucorvus abyssinicus) traversent cette même route devant notre minibus, imités plus tard par un varan.

 

Nous arrivons près de la plaine de Bilen à proximité de la route vers Djibouti. L’unique piste qui permet d’accéder à la plaine à l’est de cet axe routier vient d’être bloquée par des Afars à la kalachnikov et nous nous résignons à respecter les règles imposées par ces guerriers, maîtres des lieux. Malgré cela, nous observons au loin 4 Autruche de Somalie (Struthio molybdophanes) et une Outarde arabe (Ardeotis arabs) dans les brumes de chaleur. Un Busautour des sauterelles (Butastur rufipennis) vient se poser sur un acacia près de nous. Les Guêpier écarlate (Merops nubicus sont en chasse. Des Alecto à bec rouge (Bubalornis niger) nichent près du village Afar.

 

Nous partons pique-niquer au lodge situé sur la colline Elalaytu, ce qui nous offre une agréable vue sur le marais. 3 Grande Aigrette (Ardea alba), des centaines de Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus), 2 Tantale ibis (Mycteria ibis), 1 Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), 6 Ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiacus), 2 Busard des roseaux (Circus aeruginosus) y sont notés. 4 Barbican perlé (Trachyphonus margaritatus) très bruyants nous coupent dans notre repas et viennent se poser à quelques mètres de nos objectifs.

 

Après déjeuner et magré la température élevée, je décide de sortir autour du lodge. Je peux y voir et photographier 4 Hirondelle à longs brins (Hirundo smithii), des Choucador superbe (Lamprotornis superbus), 2 Mahali à sourcils blancs (Plocepasser mahali) et des Alecto à tête blanche (Dinemellia dinemelli). Des Ecureuil terrestre du Sénégal (Euxerus erythropus) s'échappent à toute vitesse à mon arrivée.

 

Non loin, les dromadaires des Afars s’abreuvent dans une mare. Ils sont plusieurs centaines. au moins autant de Héron gardeboeufs (Bubulcus ibis) sont posés à proximité. Nous reprenons la piste du retour où nous notons 1 Circaète à poitrine noire (Circaetus pectoralis) et 4 Calao à bec noir (Tockus nasutus). Quelques Phacochère d'Ethiopie (Phacochoerus aethiopicus) et des Diks-diks sont aussi aperçus. Nous faisons une autre pause près de batiments désafectés et pouvons voir 2 Érémomèle à croupion jaune (Eremomela icteropygialis), 1 Loriot d'Europe (Oriolus oriolus), 1 Gobemouche pâle (Bradornis pallidus) et 1 Epervier shikra (Accipiter badius). Dans un grand arbre, nous observons 1 Tourtelette améthystine (Turtur afer) et 1 Amadine cou-coupé (Amadina fasciata). Des Veuve de paradis (Vidua paradisaea) et Veuve de Fischer (Vidua fischeri) mâles nuptiaux viennnt parader devant les femelles.

 

Nous rentrons à nos caravanes au Kereyou lodge où nous passons une troisième nuit.

 

 

Le 21 octobre

Le dernier trajet dans le parc d'Awash nous permet de photographier Francolin à cou jaune (Francolinus leucoscepus), Guêpier de Madagascar (Merops superciliosus), Guêpier écarlate (Merops nubicus) et Pie-grièche de Somalie (Lanius somalicus).

 

 

Nous quittons le parc et reprenons la direction de la vallée du rift. Nous faisons une première pause au lac Besike près de Matahara. Des Vautour africain (Gyps africanus) et Vautour de Rüppell (Gyps rueppellii) sont posés sur la rive. Nous observons le seul Crocodile du Nil (Crocodilus niloticus) du voyage nager tranquillement dans le lac. Un Héron pourpré (Ardea purpurea) est aussi noté sur la rive.

 

Nous entamons une petite balade près de la coulée de lave. Un Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) se reflète dans le miroir du lac. Negussie nous a emmené ici pour essayer de trouver le Traquet sombre (Cercomela dubia), une espèce endémique à la répartition très restreinte. Nous en trouvons 4 cherchant les insectes sur la lave. Un Monticole bleu (Monticola solitarius) est aussi noté ainsi que 2 Bruant cannelle (Emberiza tahapisi). Nous reprenons la route et dérangeons un Héron cendré (Ardea cinerea) posé sur le bord.

 

Nous passons par Nazreth où nous pouvons voir la vie quotidienne des Ethiopiens, transport de l'eau sur les ânes, battage des céréales par des boeufs, contruction avec des échaffaudages en tronc d'eucalyptus. Un Faucon lanier (Falco biarmicus) est noté en vol.

 

Nous arrivons près du lac Koka où nous faisons une pause. Les oiseaux sont très nombreux. Les Pélican blanc (Pelecanus onocrotalus), Cormoran à poitrine blanche (Phalacrocorax lucidus) et Cormoran africain (Phalacrocorax africanus) pêchent. Dans les plantes aquatiques se cachent Crabier chevelu (Ardeola ralloides) et Jacana à poitrine dorée (Actophilornis africanus). Un Jabiru d'Afrique (Ephippiorhynchus senegalensis) est trouvé en compagnie de limicoles; Echasse blanche (Himantopus himantopus), Chevalier sylvain (Tringa glareola), Combattant varié (Philomachus pugnax). Des Martin-pêcheur pie (Ceryle rudis) pretiquent le vol sur place pour guetter les poissons. Quelques Pygargue vocifer (Haliaeetus vocifer) patrouillent dans les environs. Des Martinet horus (Apus horus) nichent sous un pont. Ils chassent les insectes en compagnie d'Hirondelle paludicole (Riparia paludicola). Un Colombar waalia (Treron waalia) caché dans le feuillage semble terminer sa nuit.

 

Nous reprenons la route vers le sud et Ziway où nous déjeunons au restaurant du Bekele Mola Hotel. Dans les jardins, des Souimanga de Mariqua (Nectarinia mariquensis) et Souimanga à longue queue (Nectarinia pulchella) butinent les fleurs rouges d'un arbre. Une Tourterelle pleureuse (Streptopelia decipiens), des Bulbul des jardins (Pycnonotus barbatus) et un Martin-chasseur du Sénégal (Halcyon senegalensis) sont posés dans les arbres.

 

Nous nous dirigeons vers les rives du lac Ziway dont le niveau est très élevé et observons depuis 2 points différents. Les Ombrette africaine (Scopus umbretta) et les Héron gardeboeufs (Bubulcus ibis sont ici très familiers. Parmi les autres espèces, notons 1 Pélican gris (Pelecanus rufescens), 4 Anhinga d'Afrique (Anhinga rufa), 2 Goéland de Sibérie (Larus heuglini), des Mouette à tête grise (Larus cirrocephalus) et des Sterne hansel (Sterna nilotica).

 

Nous poursuivons notre trajet et traversons des zones de cultures, parsemées d'acacias à l'ombre desquels les Choucador à oreillons bleus (Lamprotornis chalybaeus) et Choucador superbe (Lamprotornis superbus) sont très nombreux. Quelques Choucador de Rüppell (Lamprotornis purpuropterus) et des Vanneau couronné (Vanellus coronatus) y sont aussi vus.

 

Nous faisons une nouvelle balade dans une zone d’acacias et de gorges (la ferme Adami Tuli). En arrivant, un couple de Bucorve d'Abyssinie (Bucorvus abyssinicus) s'éloigne tranquillement. Dans les arbres, nous notons 1 Loriot masqué (Oriolus larvatus) accompagné d'1 Mésange à épaulettes (Parus leucomelas), 1 Eurocéphale de Rüppell (Eurocephalus rueppelli), des Alecto à bec rouge (Bubalornis niger), Mahali à sourcils blancs (Plocepasser mahali) et Alecto à tête blanche (Dinemellia dinemelli). Mais Négussie nous a emmené ici pour voir le Traquet d'Abyssinie (Oenanthe lugubris), un nouvel endémique dont nous observons plusieurs mâles et femelles. Plus loin, un adorable couple de Gobemouche à petit bec (Bradornis microrhynchus) se laisse approcher.

 

Nous entamons alors la dernière étape de cette riche journée et arrivons au Langano Bekele Mola Hotel où nous dinons et passons la nuit.

 

 

Le 22 octobre

Avant le petit-déjeuner, nous partons pour 1h30 d'observations autour de l’hôtel. Les jardins de l'hôtel, les buissons avoisinants et la falaise qui surplombe le lac se révèlent très riches. Dès les jardins de l'hôtel, nous trouvons des Monticole rougequeue (Monticola rufocinereus), 2 Traquet à ventre roux (Thamnolaea cinnamomeiventris), 1 Gonolek d'Abyssinie (Laniarius aethiopicus), 1 Barbion à front rouge (Pogoniulus pusillus), 2 Cratérope rubigineux (Turdoides rubiginosus). Des Calao de Decken (Tockus deckeni) et 2 Calao de Hemprich (Tockus hemprichii) sont notés. Sur la falaise, des Daman de rocher (Procavia capensis) se réchauffent au premiers rayons du soleil. Des Hirondelle isabelline (Ptyonoprogne fuligula) chassent les insectes.

 

Un Aigle ravisseur (Aquila rapax) termine son petit déjeuner posé au sommet d'un pylone. Les buissons sont animés par les couleurs de 2 Guêpier à collier bleu (Merops variegatus) et 3 Inséparable d'Abyssinie (Agapornis taranta) une espèce de perroquet endémique. Ils sont avec un Coucal à sourcils blancs (Centropus superciliosus), un Gobemouche drongo (Melaenornis edolioides), 2 Camaroptère à tête grise (Camaroptera brachyura), 1 Phyllolaïs à ventre fauve (Phyllolais pulchella), 1 Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus), 2 Crombec à face rousse (Sylvietta whytii), 2Gonolek ardoisé (Laniarius funebris), 1 Tisserin minule (Ploceus luteolus) et 2 Tisserin vitellin (Ploceus vitellinus). Un Barbican quifsobalito (Lybius guifsobalito) se laisse photographier dans l'arbre au dessus de notre table de petit-déjeuner.

 

Ensuite, départ pour le parc mitoyen des lacs Shala et Abijata. Sur la piste, nous trouvons 1 jeune Monticole de roche (Monticola saxatilis), 2 Traquet oreillard (Oenanthe hispanica). Dans le parc, Negussie nous montre un Grand-duc du Sahel (Bubo cinerascens) caché au milieu d'un acacia. un Circaète à poitrine noire (Circaetus pectoralis) passe en vol. Des Francolin huppé (Francolinus sephaena) et des Pintade de Numidie (Numida meleagris) gambadent dans les hautes herbes. Des mammifères ont été introduits dans le parc, nous observons des Gazelle de Grant (Gazella granti), des Gazelle de Thomson (Gazella rufifrons) et des Phacochère d'Ethiopie (Phacochoerus aethiopicus) dont un couple en plein ébat. 3 Piqueboeuf à bec rouge (Buphagus erythrorhynchus) sont vus sur les mammifères. Des Calao à bec rouge (Tockus erythrorhynchus) peu farouches se laissent approcher à quelques pas.

 

Plus loin, au milieu des petits villages typiques, un Fauconnet d'Afrique (Polihierax semitorquatus) se laisse admirer. Nous trouvons aussi nos premiers pics, 1 Pic barbu (Dendropicos namaquus) et 3 Pic cardinal (Dendropicos fuscescens). Deux Ibis caronculé (Bostrychia carunculata), un Coucou de Levaillant (Clamator levaillantii) et un Pigeon à masque blanc (Columba larvata) sont aussi notés. Nous continuons vers un magnifique point de vue sur les 2 lacs et les forêts d'acacias.

 

Au retour, nous effectuons l'observation la plus intéressante de la journée. Negussie nous annonce avec enthousiasme 3 Courvite de Temminck (Cursorius temminckii). Nous pouvons à loisir observer et photographier cette espèce très rare. Des Vanneau couronné (Vanellus coronatus) fréquentent également ces terrains sabloneux. Nous poursuivons déjeuner dans une restaurant situé au bord du lac Langano. En route, une petite mare accueille Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), Echasse blanche (Himantopus himantopus), Vanneau éperonné (Vanellus spinosus) et 1 Vanneau du Sénégal (Vanellus senegallus).

 

Pendant le déjeuner, les observations continuent ! Un Martin-pêcheur pie (Ceryle rudis) utilise un lampadaire comme point de guêt au dessus du lac. Un Chevalier guignette (Actitis hypoleucos) court sur la plage. Dans le lac, nous notons Cormoran à poitrine blanche (Phalacrocorax lucidus), Aigrette garzette (Egretta garzetta), Goéland de Sibérie (Larus heuglini), Mouette à tête grise (Larus cirrocephalus) et Sterne hansel (Sterna nilotica). Les arbres en fleurs attirent Souimanga de Mariqua (Nectarinia mariquensis) et Souimanga à longue queue (Nectarinia pulchella). Un magnifique Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) se laisse tirer le portrait. Quelques Colobe guereza (Colobus guereza) nous observent du haut de leurs arbres.

 

Un Calao de Hemprich (Tockus hemprichii) vole d'arbres en arbres. Un joli Monticole rougequeue (Monticola rufocinereus) nous attend à la sortie du restaurant. Nous reprenons la piste en direction des rives du lac Abijata. Le faible niveau d'eau attire des milliers de limicoles dont des centaines de Bécasseau minute (Calidris minuta), Combattant varié (Philomachus pugnax) et Avocette élégante (Recurvirostra avosetta). Nous notons aussi des Grand gravelot (Charadrius hiaticula), Gravelot pâtre (Charadrius pecuarius), Barge à queue noire (Limosa limosa), Chevalier stagnatile (Tringa stagnatilis), Bécasseau de Temminck (Calidris temminckii), Bécasseau cocorli (Calidris ferruginea). Au loin des centaines de Flamant rose (Phoenicopterus roseus) et Flamant nain (Phoenicopterus minor) sont posés au bord du lac. Parmi les grands échassiers, des Héron cendré (Ardea cinerea), Héron gardeboeufs (Bubulcus ibis), 1 Grande Aigrette (Ardea alba), quelques Tantale ibis (Mycteria ibis), 7 Grue cendrée (Grus grus). Les Bergeronnette printanière (Motacilla flava) sont omniprésentes dans la prairie inondée. 2 Oie-armée de Gambie (Plectropterus gambensis) se trouvent avec les inombrables Ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiacus). En repartant, 1 Pie-grièche à tête rousse (Lanius senator) est trouvée dans un buisson à côté du bus. Un vol d'Etourneau caronculé (Creatophora cinerea) passe devant nous.

 

Nous retournons au Langano Bekele Mola Hotel où nous dinons et passons une seconde nuit.

 

 

Le 23 octobre

Nous faisons une balade matinale dans les jardins de l'hôtel. Parmi les espèces non vues la veille, nous ajoutons 1 Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) au sommet de la falaise, 4 Colombar waalia (Treron waalia), 1 Perroquet à ventre rouge (Poicephalus rufiventris), 2 Irrisor noir (Rhinopomastus aterrimus), 1 Pic barbu (Dendropicos namaquus), 1 Brubru africain (Nilaus afer), quelques Cratérope à croupion blanc (Turdoides leucopygius), 2 Tisserin à lunettes (Ploceus ocularis), des Astrild à croupion rose (Estrilda rhodopyga) et 2 Combassou du Sénégal (Vidua chalybeata). Des Hirondelle de rivage (Riparia riparia) et Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) accompagne les Hirondelle rustique (Hirundo rustica) et Hirondelle isabelline (Ptyonoprogne fuligula). Des migrateurs européens sont aussi notés; 2 Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) et 1 Fauvette babillarde (Sylvia curruca).

 

Nous reprenons notre route vers le sud en direction du lac Awassa. Nous faisons une pause en route pour admirer un Aigle huppard (Lophaetus occipitalis) posé au sommet d'un acacia. Les fils électriques servent de perchoir aux nombreux Guêpier écarlate (Merops nubicus) et à une Pie-grièche à dos gris (Lanius excubitoroides). Nous nous arrêtons près d'un petit marais avant Awassa. Un Oedicnème du Sénégal (Burhinus senegalensis) est couché sur un muret. 3 Oie-armée de Gambie (Plectropterus gambensis) nagent en compagnie des inévitables Ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiacus). Un Varan du Nil (Varanus niloticus) se réfugie dans l'eau à notre approche.

 

Nous arrivons à notre lieu d’hébergement (Awassa Wabe Shebele Hotel). Il est situé dans un magnifique parc au bord du lac Awassa. Dans le jardin, nous notons de nombreux Corbeau corbivau (Corvus crassirostris), des Calao à joues argent (Bycanistes brevis) au bec casqué et des Rufipenne morio (Onychognathus morio) dans le sommet des arbres où nichent également des Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus). Un petit Camaroptère à tête grise (Camaroptera brachyura) vient se poser devant mon objectif. 1 Coucal à sourcils blancs (Centropus superciliosus), 1 Martin-chasseur à tête grise (Halcyon leucocephala), des Merle africain (Turdus pelios) sont également notés.

 

Nous allons ensuite au bord du lac. Des Hirondelle paludicole (Riparia paludicola) et Hirondelle à longs brins (Hirundo smithii) sont posées sur les fils électriques. Des Capucin nonnette (Lonchura cucullata) et des Astrild ondulé (Estrilda astrild) se nourrissent dans les plantres aquatiques. Dans l'eau, nous trouvons des Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) et des Anserelle naine (Nettapus auritus). Les Râle à bec jaune (Amaurornis flavirostra) et les Jacana à poitrine dorée (Actophilornis africanus) marchent sur les plantes.

 

Plus loin, une petite mare accueille des Sarcelle hottentote (Anas hottentota), des Echasse blanche (Himantopus himantopus), 2 Chevalier stagnatile (Tringa stagnatilis) et 2 Chevalier aboyeur (Tringa nebularia). Les Martin-pêcheur huppé (Alcedo cristata) et Martin-pêcheur pie (Ceryle rudis) sont communs. Un Dendrocygne veuf (Dendrocygna viduata) passe en vol.

 

 

Après le déjeuner, nous partons vers une autre partie du lac, dite la pêcherie car c'est le lieux où les pêcheurs accostent et nettoient les poissons au retour de la pêche. Nous les verrons le dernier jour car c'est le matin qu'ils travaillent. Les Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) et Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus) sont omniprésents. Dans les plantes aquatiques, nous trouvons des Crabier chevelu (Ardeola ralloides), des Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus). Un autre petit rallidé attire notre attention, c'est une Marouette poussin (Porzana parva) qui apparait de temps à autres en lisière des roseaux. Un Jabiru d'Afrique (Ephippiorhynchus senegalensis) et des Ibis hagedash (Bostrychia hagedash) sont posés au bord de l'eau.

 

Des Pygargue vocifer (Haliaeetus vocifer) pêchent et se chamaillent bruyamment, 2 Busard des roseaux (Circus aeruginosus) et 1 Gymnogène d'Afrique (Polyboroides typus) sont également observés. Au sommet d'un arbre, un Gladiateur de Blanchot (Malaconotus blanchoti) est aperçu, quelques Pririt à joues noires (Batis minor) et un Pririt à tête grise (Batis orientalis) sont également notés. Les Sterne hansel (Sterna nilotica) et Guifette leucoptère (Chlidonias leucopterus) tournent sans cesse au dessus de l'eau à la recherche de nourriture. Quelques Hippopotame (Hippopotamus amphibius) sont aperçus au loin.

 

Plus loin, dans un petit arbuste se cachent 2 Tisserin écarlate (Anaplectes rubriceps) femelle et un Barbican barré (Lybius undatus). Des Spréo améthyste (Cinnyricinclus leucogaster) passent en vol et se posent hors de notre vue. Les Vervet (Cercopithecus aethiops) et Colobe guereza (Colobus guereza) sont partout.

 

 

En fin d'après-midi, un Pic de Nubie (Campethera nubica) est trouvé par Negussie, un Héron strié (Butorides striatus) fait un bref passage. Un Chevalier sylvain (Tringa glareola) et un Combattant varié (Philomachus pugnax) se laissent approcher et photographier.

 

Nous retrons diner et passer la nuit au Awassa Wabe Shebele Hotel.

 

 

Le 24 octobre

Avant le petit-déjeuner, dernières observations autour du lac et dans le jardin de l'hôtel. Parmi les nouveautés, nous notons 1 Coucal à nuque bleue (Centropus monachus), 1 Pririt à collier (Platysteira cyanea), 1 Prinia modeste (Prinia subflava), 1 Fauvette babillarde (Sylvia curruca), 3 Cratérope à croupion blanc (Turdoides leucopygius). De plus, je peux réaliser des photos de Chevalier aboyeur (Tringa nebularia), Râle à bec jaune (Amaurornis flavirostra), Corbeau corbivau (Corvus crassirostris) et Rufipenne morio (Onychognathus morio).

 

Puis, nous partons pour une longue journée de transfert vers le parc de Bale (190 Km de piste). Nous traversons de nombreux village et croisons les villageois en route vers le marché de la ville voisine, certains parcourant plus de 15 km à pied ou à cheval pour s'y rendre. Les bus et camions que nous croisons soulèvent la poussière de la piste.

 

Nous traversons aussi d'immenses zones de culture de cérales et d'élevage. Nous nous arrêtons pour profiter d'un magnifique point de vue plongeant sur la rivière Wabe Shebele. Nous faisons aussi une pause pour photographier des Echinops ellenbeckii, une variété de chardons endémiques. Notre parcours s'élève petit à petit, nous devons nous arrêter 30 mn pour laisser travailler les engins qui élargissent la piste. Nous pique-niquons en cours de route à côté d'une petite rivière où je note 2 Bergeronnette à longue queue (Motacilla clara), 1 Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), 1 Mésange à dos blanc (Parus leuconotus). Les autres oiseaux communs le long du trajet sont l'Ibis caronculé (Bostrychia carunculata), le Traquet isabelle (Oenanthe isabellina), le Traquet à poitrine rousse (Oenanthe bottae), la Corneille du Cap (Corvus capensis), le Corbeau pie (Corvus albus).

 

La fin du parcours est plus montagneuse, nous y notons de très nombreux Pigeon à collier blanc (Columba albitorques) et Tourterelle à poitrine rose (Streptopelia lugens) ainsi que des Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) qui constituent la seule population de l'espèce en Afrique. Puis, nous arrivons dans une plaine avant le village de Dinsho. Dans les petites mares, nous trouvons des Ouette à ailes bleues (Cyanochen cyanopterus), 1 Canard noirâtre (Anas sparsa), des Canard à bec jaune (Anas undulata), des Foulque caronculée (Fulica cristata). Un nouvel endémique est trouvé, c'est le Râle de Rouget (Rougetius rougetii), commun dans cette région. Quelques Francolin à cou roux (Francolinus castaneicollis) courrent se réfugier dans les hautes herbes. Des Euplecte à croupion jaune (Euplectes capensis) sont posés dans les roseaux.

 

De nombreux mammifères vivent dans le parc. Au premier rang desquels, nous avons la chance de voir un Loup d'Abyssinie (Canis simensis), peu commun ici. D'autres endémiques sont aussi notés, des Nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni) et des Guib de Menelik (Tragelaphus scriptus meneliki). Les Phacochère d'Ethiopie (Phacochoerus aethiopicus) prolifèrent tranquillement puisqu'ils ne sont pas chassés par les villageois, musulmans dans la région. 2 Nagor (Redunca redunca) sont aussi aperçus. Parmi les très nombreux rongeurs, notons des Rats (Arvicanthus blicki) et une autre espèce endémique, le Rat-taupe géant (Tachyoryctes macrocephalus) dont nous observons quelques individus à la limite de leur terrier.

 

Nous arrivons enfin à notre hébergement le Dinsho Lodge, style refuge de montagne où nous dinons à la chandelle et dormons en dortoirs. Auparavant, nous avions fait une petite balade à la tombée du jour et observé de nouveaux Nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni) et Phacochère d'Ethiopie (Phacochoerus aethiopicus).

 

 

Le 25 octobre

Avant le petit déjeuner, nous effectuons notre traditionnelle petite marche d’observations autour du lieu d’hébergement. Nous trouvons dans la pénombre Nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni) et Phacochère d'Ethiopie (Phacochoerus aethiopicus). Des Serin à calotte jaune (Serinus flavivertex) se nourrissent près de notre chalet.Après le repas, nous partons à pied sur la zone de Dinsho dans une relique de forêt d’Hagenia et de Juniperus. Les Nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni) et Phacochère d'Ethiopie (Phacochoerus aethiopicus) sont nombreux.

 

Parmi les oiseaux, un nouvel endémique est entendu puis vu furtivement, il s'agit du Parophasme de Galinier (Parophasma galinieri), un timaliidé très discret qui se fait surtout remarquer par son chant. Des Mésange à dos blanc (Parus leuconotus), Zostérops alticole (Zosterops poliogaster), Gobemouche chocolat (Melaenornis chocolatinus) et un Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) sont également notés dans les arbres. Nous avons aussi la chance d'observer une Grive de Piaggia (Zoothera piaggiae), un oiseau lui aussi très furtif, mais qui se laisse admirer quelques minutes sous une arbre. Deux Céphalophe couronné (Sylvicapra grimmia), petites antilopes des sous-bois s'échappent à notre arrivée.

 

Nous déjeunons au refuge et, en début d’après-midi, partons observer à pied dans une plaine marécageuse en contrebas de Dinsho. Les Traquet afroalpin (Pinarochroa sordida), Pigeon roussard (Columba guinea), Pigeon à collier blanc (Columba albitorques) et Tourterelle à poitrine rose (Streptopelia lugens) sont très nombreux. Les Francolin à cou roux (Francolinus castaneicollis) et Râle de Rouget (Rougetius rougetii) sont aussi bien représentés. Au loin, quelques Nagor (Redunca redunca) sont aperçus. Des Buse augure (Buteo augur) et 2 Martinet du Nyanza (Apus niansae) sont vus en vol. Des Astrild ondulé (Estrilda astrild) animent les bords d'un petit cours d'eau. Au retour, je note 4 Serin à tête noire (Serinus nigriceps) et nous finissons enfin par trouver l'espèce que Negussie voulait nous montrer ici; la Sentinelle d'Abyssinie (Macronyx flavicollis), un nouvel endémique dont 2 individus courent sur la piste devant nous avant de disparaitre dans les herbes.

 

Puis, nous partons pour Goba (45 Km de piste). En route, un gros groupe d'Ibis caronculé (Bostrychia carunculata) est noté. Les Corneille du Cap (Corvus capensis) et Corbeau corbivau (Corvus crassirostris) sont nombreux. Nous trouvons aussi un nouveau corvidé , le Corbeau d'Édith (Corvus edithae). Nous arrivons à l'hôtel, la nuit tombe mais je note tout de même des Astrild à ventre jaune (Estrilda quartinia) et des Serin strié (Serinus striolatus) dans le jardin. Nous dinons et passons la nuit au Goba Wabe Shebele Hotel.

 

 

Le 26 octobre

Petite balade matinale dans les jardins de l'hôtel. A mon grand étonnement, je découvre 3 Céphalophe couronné (Sylvicapra grimmia) en train de brouter tranquillement, ils s'échappent à mon arrivée. Parmi les oiseaux, je note un couple de Tisserin baglafecht (Ploceus baglafecht), un juvénile de Pie-grièche fiscale (Lanius collaris) se fait nourrir sa mère. Des Serin strié (Serinus striolatus), Serin à trois raies (Serinus tristriatus), Serin à calotte jaune (Serinus flavivertex) et Coliou rayé (Colius striatus) sont également notés.

 

Nous prenons le minibus pour monter vers le plateau de Sanetti. Nous faisons oplusieurs haltes en route, la première pour admirer un mâle nuptial de Veuve dominicaine (Vidua macroura). Puis, nous faisons une promenade à pieds au milieu de Kniphofias qui attirent de nombreux Souimanga tacazze (Nectarinia tacazze). 2 Epervier menu (Accipiter rufiventris) sont cachés au creux d'un arbre, mais se laissent admirer quelques instants. Un Parophasme de Galinier (Parophasma galinieri), un peu plus coopératif que la veille nous laisse admirer son plumage.

 

Une nouvelle pause dans une prairie plantée de quelques Millepertuis arborescents nous offre de belles observations. Un Pic spodocéphale (Dendropicos spodocephalus), une Parisome brune (Sylvia lugens) et 2 Bouscarle cannelle (Bradypterus cinnamomeus) trouvent refuge dans ces arbres. 2 Cisticole d'Ethiopie (Cisticola lugubris) font une brève apparition. Un Aigle ravisseur (Aquila rapax) vient prendre son bain dans la rivière en contrebas.

 

Nous continuons notre ascension et arrivons sur le plateau de Sanetti à plus de 4000 m d'altitude. Le paysage, parsemé de lobelies géantes, d'helichrysum et de petits étangs est saisissant. Il fait plus penser à la toundra du grand Nord qu'à l'Afrique tropicale.

 

 

Malgré l'altitude et la fraicheur des températures, nous trouvons des oiseaux. Plusieurs endémiques sont notés, des Ibis caronculé (Bostrychia carunculata), Ouette à ailes bleues (Cyanochen cyanopterus), Râle de Rouget (Rougetius rougetii), Vanneau d'Abyssinie (Vanellus melanocephalus) et Serin à tête noire (Serinus nigriceps).

 

Les petites mares accueillent également des Tadorne casarca (Tadorna ferruginea) et Canard à bec jaune (Anas undulata) ainsi que quelques chevaliers. 2 Grue caronculée (Bugeranus carunculatus) sont également aperçues au loin. Des Cochevis de Thékla (Galerida theklae), Traquet afroalpin (Pinarochroa sordida) et Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax) sont aussi observés.

 

Le site abrite une quantité phénoménale de rongeurs, dont le Rat-taupe géant (Tachyoryctes macrocephalus) et des Lièvre de Starck (Lepus starcki), leur poids atteignant jusqu’à 4000 kg/km2. Cette réserve inépuisable de nourriture attire de nombreux rapaces au premier rang desquels la Buse augure (Buteo augur), mais aussi des Aigle des steppes (Aquila nipalensis), un Faucon crécerelle (Falco tinnunculus), 4 Faucon lanier (Falco biarmicus), une Buse montagnarde (Buteo oreophilus) et un Gypaète barbu (Gypaetus barbatus).

 

La flore est aussi très intéressante. Outre les lobélies géantes, de nombreuses plantes, dont quelques endémiques, sont fleuries sur le bord des pistes. Un moro-sphinx les butine.

 

 

Enfin, comment de pas parler du plateau de Sanetti sans évoquer la star des lieux, le Loup d'Abyssinie (Canis simensis). Nous en observons au moins 5 au cours de la journée. Cette espèce est de nos jours très menacée, il n'en reste que quelques centaines sur les hauts plateaux Ethiopiens. Elle est menacée par la rage, le perte de son habitat, la pâture des hauts plateaux par les troupeaux domestiques, les interférences avec les habitants et l'hybridation avec les chiens domestiques.

 

Après cette journée exceptionnelle dans ce lieu unique au monde, nous rentrons au Goba Wabe Shebele Hotel où nous dinons aux chandelles, victimes d'une panne d'électricité.

 

 

Le 27 octobre

Nous partons dès le lever du soleil pour une (très) longue journée de piste. Lors du passage à Goba, nous nous arrêtons pour voir et photographier des Corbeau d'Édith (Corvus edithae). Nous passons par Dinsho et faisons une première pause pour observer les mammifères, Phacochère d'Ethiopie (Phacochoerus aethiopicus), Guib de Menelik (Tragelaphus scriptus meneliki) et Nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni). Nous avons alors la grande chance d'apercevoir un petit félin habituellement nocturne, le Serval (Felis serval) qui se faufile dans les hautes herbes. Les quelques mares nous permettent de voir Ouette à ailes bleues (Cyanochen cyanopterus), Canard à bec jaune (Anas undulata), Francolin à cou roux (Francolinus castaneicollis), Râle de Rouget (Rougetius rougetii), Foulque caronculée (Fulica cristata), Chevalier cul-blanc (Tringa ochropus) et Chevalier guignette (Actitis hypoleucos).

 

Nous entamons la montée dans la montagne et faisons un nouvel arrêt près d'un village où une famille protège un Grand-duc du Cap (Bubo capensis). Nous finissons par le trouver, tapi sous un arbre. Au même endroit, 2 Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) nous survolent, un Torcol à gorge rousse (Jynx ruficollis) est posé dans les rochers.

 

 

Nous continuons dans de magnifiques paysages montagneux habités par les Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax). Nous poursuivons sur le plateau cultivé. Au fil de la piste, les oiseaux observés sont des Ibis caronculé (Bostrychia carunculata), 1 Vautour à tête blanche (Trigonoceps occipitalis), 4 Bucorve d'Abyssinie (Bucorvus abyssinicus), des milliers d'Hirondelle rustique (Hirundo rustica), des Traquet à poitrine rousse (Oenanthe bottae) et Pie-grièche fiscale (Lanius collaris). Un groupe de Babouin doguera (Papio anubis) est également noté sur le bord de la piste.

 

Nous traversons aussi de nombreux villages très animés par le marché local ou la lessive au bord de la rivière.

 

 

Nous pique-niquons près du même ruisseau qu'à l'aller où sont notés 1 Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), 1 Bergeronnette à longue queue (Motacilla clara), 3 Astrild à ventre jaune (Estrilda quartinia), 1 mâle de Veuve dominicaine (Vidua macroura) et 1 Bruant ortolan (Emberiza hortulana). Nous faisons aussi un arrêt spécial pour observer un nouvel endémique, l'Alouette d'Erlanger (Calandrella erlangeri).

 

En fin d'après-midi, nous arrivons enfin à notre hôtel, le Wondo Genet Wabe Shebele Hotel situé dans un magnifique parc habité par des Colobe guereza (Colobus guereza) et Vervet (Cercopithecus aethiops).

 

 

Le 28 octobre

Avant le petit-déjeuner, nous partons pour une première marche d'observations du côté des sources chaudes qui font la renommée de Wondo Genet. Nous suivons tout d'abord un petit cours d'eau où nous trouvons 1 Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), 3 Bergeronnette à longue queue (Motacilla clara) et surtout le rare Martin-pêcheur à demi-collier (Alcedo semitorquata) qui fait plusieurs passages uniquement en vol devant nous. Dans le même secteurs, des Cratérope à croupion blanc (Turdoides leucopygius), Capucin nonnette (Lonchura cucullata) et 1 Capucin bicolore (Lonchura bicolor) sont aussi notés. De nombreuses Hirondelle hérissée (Psalidoprocne pristoptera) nous survolent. Nous poursuivons la balade près des sources chaudes. Dans les buissons, un magnifique Touraco à joues blanches (Tauraco leucotis) vient de poser devant nous. Plusieurs Tourtelette tambourette (Turtur tympanistria), 1 Petit Indicateur (Indicator minor), 1 Pic spodocéphale (Dendropicos spodocephalus) et 1 Grive de Piaggia (Zoothera piaggiae) fréqentent également les lieux.

 

Nous retrons à l'hôtel nous restaurer, les Colobe guereza (Colobus guereza) posent pour nous dans les jardins. Puis, nous partons cette fois vers la forêt, plutôt ce qu'il en reste, les habitants, à la recherche de nouvelles terres à cultiver, s'y installent de plus en plus. Néanmoins les observations sont nombreuses et intéressantes. Tout d'abord, plusieurs rapaces sont vus en vol; 1 Bondrée apivore (Pernis apivorus), 1 Circaète cendré (Circaetus cinerascens), 1 Buse variable (Buteo buteo), 1 Buse montagnarde (Buteo oreophilus). Dans une partie en cours de déboisement, nous trouvons un couple de Coucou de Klaas (Chrysococcyx klaas), 1 Tchitrec d'Afrique (Terpsiphone viridis), 2 Echenilleur gris (Coracina caesia) et 1 Echenilleur à épaulettes rouges (Campephaga phoenicea).

 

Nous nous enfonçons dans la forêt. Les Loriot moine (Oriolus monacha) sont bien présents ainsi que les Souimanga à ventre jaune (Nectarinia venusta). Un jeune étudiant qui nous accompagne nous montre un nid de Perroquet à face jaune (Poicephalus flavifrons), une espèce endémique, dont il fait sortir son occupant en frappant le tronc. 4 Zostérops alticole (Zosterops poliogaster), 4 Pigeon à masque blanc (Columba larvata) et 1 Grimpereau tacheté (Salpornis spilonotus) sont aussi observés. 4 Héliosciure de Gambie (Heliosciurus gambianus), des écureuils sont aussi de la partie.

 

Nous rentrons déjeuner à l'hôtel, puis reprenons le minibus pour rejoindre Awassa. En route, nous faisons un arrêt pour voir les couleurs des tissus Ethiopiens en train de sécher après la lessive. Un Bucorve d'Abyssinie (Bucorvus abyssinicus) est aussi noté. Sur les fils électriques, les Guêpier écarlate (Merops nubicus) sont très nombreux, un Jabiru d'Afrique (Ephippiorhynchus senegalensis) cercle au dessus d'eux. Un Aigle huppard (Lophaetus occipitalis) est aussi présent.

 

Nous passons à l'hôtel pour nous installer dans nos chambres. Dans le jardin, je note des Calao à joues argent (Bycanistes brevis), 1 Martin-chasseur à tête grise (Halcyon leucocephala), 2 Martin-chasseur du Sénégal (Halcyon senegalensis), 1 Cossyphe de Rüppell (Cossypha semirufa) et 2 Serin d'Abyssinie (Serinus citrinelloides).

 

Nous retournons au bord du lac Awassa en fin d'après-midi près d'une petite roselière dans laquelle se cachent des Crabier chevelu (Ardeola ralloides), 2 Anserelle naine (Nettapus auritus), des Râle à bec jaune (Amaurornis flavirostra), 2 Talève sultane (Porphyrio porphyrio), 1 Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus) et des Jacana à poitrine dorée (Actophilornis africanus). Plusierus limicole fréquentent aussi le quartier; Echasse blanche (Himantopus himantopus), Chevalier aboyeur (Tringa nebularia), Chevalier cul-blanc (Tringa ochropus), Chevalier sylvain (Tringa glareola) et Chevalier guignette (Actitis hypoleucos).

 

Au loin, un Pélican gris (Pelecanus rufescens) solitaire est posé sur le lac. Des Cormoran à poitrine blanche (Phalacrocorax lucidus) et Cormoran africain (Phalacrocorax africanus) sont en pêche. 6 Dendrocygne veuf (Dendrocygna viduata) passent en vol. Les Martin-pêcheur huppé (Alcedo cristata) et Martin-pêcheur pie (Ceryle rudis) rivalisent de beauté devant nos jumelles et objectifs. Quelques Rousserolle à bec fin (Acrocephalus gracilirostris) se nourrissent dans les plantes aquatiques.

 

La nuit tombant, nous rentrons au Awassa Wabe Shebele Hotel diner et passer la nuit.

 

 

Le 29 octobre

Pour ce dernier jour en Ethiopie, je débute par une balade dans les jardins de l'hôtel. J'y trouve une Fauvette babillarde (Sylvia curruca), 3 Cratérope à croupion blanc (Turdoides leucopygius), 3 Serin d'Abyssinie (Serinus citrinelloides), 4 Calao à joues argent (Bycanistes brevis) et 1 Martin-pêcheur pygmée (Ceyx pictus).

 

Puis, nous retournons à la pêcherie du lac Awassa, déjà visitée le 23. Cette fois, nous sommes à l’heure du marché aux poissons. Les barques reviennent de la pêche et débarquent leur cargaison à même le sol. Les poissons sont aussitôt nettoyés et découpés en filets pour la plupart, avant d'être vendus.

 

De nombreux oiseaux sont attirés par les abats. Les Pélican blanc (Pelecanus onocrotalus), Cormoran à poitrine blanche (Phalacrocorax lucidus), Mouette à tête grise (Larus cirrocephalus) accompagnées de quelques Mouette rieuse (Larus ridibundus) sont les plus familiers.

 

Les Sterne hansel (Sterna nilotica) et Guifette leucoptère (Chlidonias leucopterus) tournent sans cesse autour des lieux en piquant parfois pour attraper un morceau à la surface. Plus loin, Grande Aigrette (Ardea alba), Aigrette garzette (Egretta garzetta), Héron gardeboeufs (Bubulcus ibis), Ombrette africaine (Scopus umbretta), Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus), Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus) et Pygargue vocifer (Haliaeetus vocifer) attendent leur tour.

 

Puis, c'est l'heure du départ, nous avons une longue route pour rentrer à Addis-Abeba. Nous ne ferons que très peu d'arrêts. Les Guêpier écarlate (Merops nubicus), Rollier d'Abyssinie (Coracias abyssinicus) et Pie-grièche à dos gris (Lanius excubitoroides) sont toujours présents sur les fils électriques. 3 Aigle huppard (Lophaetus occipitalis) sont aussi observés. Lors du déjeuner au Bekele Mola Hotel de Ziway, 2 Inséparable d'Abyssinie (Agapornis taranta) justifient leur nom. Nous faisons un arrêt pour observer ce qui sera notre dernière espèce, 2 Touraco masqué (Corythaixoides personata). Je note aussi un Traquet oreillard (Oenanthe hispanica) en arrivant à la capitale.

 

Nous faisons un arrêt pour l'achat de quelques souvenirs, puis passons au Ghion Hotel pour nous changer avant le transfert à l’aéroport. Après quelques soucis de barre de poussage de l'appareil, nous décollons pour le retour sur Paris via Francfort.

 

 

Liste complète des oiseaux observés

 

Liste complète des mammifères et reptiles observés